Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Paul Auvolat

 

Il peut être intéressant de lire qu'il n'y a toujours pas de risques démontrés, surtout lorsque ces études ne sont pas diffusées ou que leurs parutions n'ont pu être réalisées ou que les chercheurs ont été mis à l'index (ex Dr George Carlo : https://electrosensible.info/2018/06/22/portable-quand-la-science-nallait-pas-dans-le-bon-sens/ )

Toutefois un certain nombre de précautions sont déjà, et depuis assez longtemps, intégrées aux conditions générales de ventes des opérateurs. Notamment en ce qui concerne des risques qui pourraient apparaître, et pour lesquels de subtiles précautions d'usages sont indiquées dans les conditions générales de vente des matériels vendus.

Notamment quant à la distance à tenir compte lors de l'utilisation de son Smartphone, sa tablette etc. recommandation qui indique d'éloigner le mobile du corps, en précisant plus loin, de la tête et du tronc !

Alors comment faire ??? Car il ne semble pas que nos mains et nos pieds soient les plus à même de gérer une communication ??? Et que le transport de ces appareils ne puissent être effectués sans les avoir à proximité de notre corps ???

En fait, et de cette façon, les précautions sont déjà prises...du moins du coté des opérateurs, à défaut qu'elles ne le soient du coté des utilisateur !!!

En effet, le jour où les problématiques se multiplieront et où il y aura des procès à répétition, il suffira aux avocats des opérateurs de demander tout simplement comment nous tenions physiquement nos appareils, s'ils étaient près du corps, ceci afin de démontrer que nous n'avions pas suivi les principes de précautions et d'usages de ces matériels, ce qui les désengagera en partie, oui, en partie du moins, des conséquences biologiques générées et répercutées.

Pour références, voici quelques extraits issus des conditions générales de vente d'un des opérateurs (sans qu'il y ait fixation ou cristallisation sur celui-ci), juste à titre d'exemple et d'argumentation.

Bonne lecture...

JP Auvolat

Extrait des recommandations

« 1.1 Concernant les radiofréquences :

Aucune preuve scientifique ne permet de démontrer aujourd’hui que l’utilisation des téléphones mobiles présente un risque pour la santé mais des interrogations subsistent sur d’éventuels effets à long terme.

Le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) a classé comme « peut-être cancérogènes pour l’homme » les champs électromagnétiques radiofréquences (groupe 2B). Les autorités sanitaires recommandent de limiter l’exposition aux champs électromagnétiques émis par les téléphones mobiles et proposent des précautions aisées à mettre en œuvre.

C’est pourquoi, nous vous conseillons de vous reporter à l’Annexe Pratique où vous trouverez l’ensemble des Précautions d’usage et de sécurité à respecter. En particulier, en utilisant un kit oreillette pendant vos appels téléphoniques, vous éloignez le mobile de votre corps et réduisez ainsi votre exposition aux champs électromagnétiques. Vous devez également respecter les conditions d’usage fixées par le fabricant dans la notice de votre téléphone qui peut vous indiquer une distance à maintenir entre votre corps et le mobile en communication.

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES) recommande notamment pour les enfants et les adultes utilisateurs intensifs de recourir aux terminaux mobiles affichant les DAS les plus faibles. Elle recommande également un usage modéré et encadré des technologies de communication sans-fil par les enfants.

Nous vous invitons également à suivre l’état de la recherche scientifique sur les sites suivants : Portail de l’Organisation Mondiale de la Santé : www.who.int/peh-emf/fr - Portail de la Commission européenne : http://ec.europa.eu/health - Portail d’information du Gouvernement : www.radiofrequences.gouv.fr  »

Extraits de « l’Annexe Pratique » :

« Précautions : Actions recommandées par les autorités sanitaires :

Utiliser un kit oreillette (ou kit piéton) pendant les appels téléphoniques : vous réduisez votre exposition dès que vous éloignez le terminal de votre corps (tête et tronc). Téléphoner avec un kit oreillette permet ainsi de réduire l’exposition de votre tête. Ce conseil vaut particulièrement pour les utilisateurs les plus intensifs. Il est conseillé aux femmes enceintes qui utilisent un kit oreillette d’éloigner le terminal du ventre et aux adolescents de l’éloigner du bas ventre. Il convient également de respecter les conditions d’usage qui sont fixée par le fabricant dans la notice de l’appareil. Celle-ci peut indiquer une distance à maintenir entre le tronc et le terminal en communication.

Téléphoner de préférence dans les zones où la réception radio est de bonne qualité : votre mobile ajuste automatiquement sa puissance d’émission en fonction des signaux radio qu’il reçoit du réseau de votre opérateur. Quand la réception radio est de bonne qualité (4 ou 5 barrettes sur l’écran de votre téléphone), votre mobile émet plus faiblementce qui réduit d’autant votre exposition aux ondes radio. • Conseiller à vos enfants et adolescents une utilisation modérée du téléphone mobile si vous décidez de les équiper : veiller à les informer des moyens permettant de réduire leur exposition quand ils communiquent avec leur mobile. Si des effets sanitaires étaient mis en évidence, les enfants et adolescents pourraient être plus sensibles, étant donné que leur organisme est en cours de développement. Pour utiliser les applications ludo- éducatives, l’utilisation du mode avion permet de réduire les expositions inutiles.

Inciter vos enfants et adolescents à un usage raisonné du téléphone mobile, par exemple en évitant les utilisations nocturnes.

Si vous portez un implant électronique : Pacemaker, pompe à insuline, neurostimulateur… éloigner le terminal d’au moins 15 cm de cet implant et utiliser le téléphone uniquement du côté opposé à celui de l’implant, en raison des risques d’interférences. Il vous est recommandé de parler de ce sujet avec votre médecin car celui-ci connaît les caractéristiques de votre appareil médical.

• Consulter la notice d’emploi élaborée par le fabricant : les clés d’accès à internet, les hotspots mobiles et les tablettes sont soumis aux mêmes obligations réglementaires que les mobiles. Le constructeur peut indiquer, dans sa notice, une distance à respecter entre votre tronc et la clé d’accès à internet, le constructeur peut indiquer, dans sa notice, une distance à respecter entre votre tronc et la clé d’accès à internet, le hotspot ou la tablette, quand celle-ci est connectée à internet. »

Conditions générales de service au 12/03/2019

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article