Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Paul Auvolat

De : notify@over-blog.com <notify@over-blog.com>
Envoyé : mercredi 14 août 2019 11:23
À : contact@ergonomie-electromagnetique.fr
Objet : Message envoyé via le formulaire de contact de Pour une Ergonomie de l'Environnement Electromagnétique en entreprise et dans l'habitat

 

 
 

OverBlog

 
 
 

Quel filtre CPL?

 
 
 

 
 
 

Bnjour,

Je viens de découvrir votre site que je trouve très intéressant. Je cherche un filtre CPL puisque le Linky s'installe dans mon quartier et que mon épouse est très l'électrosensible. Je vais garder mon compteur mais le pb reste entier. J'ai bien compris la difficulté à trouver un filtre (je suis très novice en électronique et plus je lis plus j'hésite). Hormis le test de robin des toits, je ne trouve aucun comparatif qui inclurait le prostop 65 de chez POLIER. Franchement comment faire un choix quand on est pas spécialiste?

cordialement

 
 
 

-- envoyé par RICHARD (...@free.fr)

Vous pouvez répondre à son message en écrivant à ...@free.fr depuis votre application mail.

 
 
 
 
 
 

 

 

Retour quant à la question, et précision nécessaire si besoin en amont et pour rappel :

Je ne vends pas de filtres ni ne suis intéressé à la vente !

 

Bonjour « Richard »,

En effet, le sujet n’est pas des plus simple…et notamment celui relatif à l’électrosensibilité avérée.

Par rapport à la question posée, considérons que l'activité CPL soit un facteur déclenchant ou un facteur aggravant, le choix du filtre doit à mon sens se porter prioritairement et principalement sur la réduction des émissions CPL.

Ce qui en d'autres thermes veut dire que ce n'est pas nécessairement sur toute la bande de fréquence de la dirty electricity au sens large, comme il est régulièrement dit.

Voir à ce sujet et pour rappel, l'article : 

http://ergonomie-electromagnetique.fr/2019/03/linky-filtre-cpl-ou-filtre-dirty-electricity-telle-est-la-question.html

En effet, le phénomène "pulsé" relatif à l'envoi d'informations numériques via des fréquences porteuses ou sous porteuses se caractérise par des émissions de trains de fréquences dont les enveloppes sont de (relatives) basses fréquences cycliques, ce qui induit in fine un certain « martelage » propice à générer un type de « stress cellulaire ».

« Stress cellulaire », voir l’extrait du rapport du 6 mai 2011 / Document 12608 du Conseil de l'Europe « Le danger potentiel des champs électromagnétiques et leur effet sur l’environnement » p15 - §48 :

http://data.over-blog-kiwi.com/2/89/41/81/20190305/ob_8446d6_conseil-de-l-europe-rapport-12608.pdf

« Régime pulsé », voir également pour rappel et exemple, la page 20 du rapport :

http://ergonomie-electromagnetique.fr/2019/04/linky-mesures-professionnelles-en-situation-reelle-des-frequences-du-cpl-et-tests-de-filtres-hors-charges-et-en-charge.html

 

Ce phénomène est très bien connu dans la téléphonie mobile (dont on parle moins depuis que le CPL Linky lui vole en quelque sorte la vedette).

Donc, se concentrer sur les filtres CPL dont la fonction et la spécialité sont de réduire notablement ces trains d’impulsions, est à mon sens une priorité (réduction d’au minimum 40 dB, et plutôt au-delà de 50 dB).

Nous savons également qu’il y a des fréquences secondaires générées, fréquences plus hautes certes pour lesquelles tous les filtres ne sont pas aussi efficaces. Toutefois, comme nous le disions avec un confrère, 95 % du régime pulsé des CPL G1 + CPL G3 se situe (aujourd’hui) dans la bande de fréquences 35.938 kHz - 90,625 kHz, et il me semble qu’il serait idéaliste technologiquement parlant, de vouloir étendre à toute la dirty electricity une réduction finalement "moyenne", sans se concentrer à réduire de façon drastique le centre des émissions !

Pour analogie et rappel, voici une image : Vu de ma fenêtre une foule marmonne (≈ dirty electricity), puis un tout petit groupe se met à crier cycliquement (≈ CPL G1/G3), ce qui devient irritant au bout d’un certain temps, soit je ferme ma fenêtre ce qui a pour conséquence de réduire le bruit de la foule, mais pas assez pour ne plus être incommodé par les cris sad, soit j'insiste auprès du petit groupe pour baisser de deux ou trois tons et pour le bien de l’ensemble yes.

Cette dernière solution cible la cause principale et réduit efficacement l’impact sur l’environnement sans prétendre supprimer toutes pollutions relatives à la dirty electricity (hors CPL). Cette dirty electricity qui d’ailleurs était, elle, présente bien avant l’arrivée du CPL généré par le Linky, soyons objectifs à ce sujet.

En résumé et synthèse, si c’est bien le CPL qui vous inquiète, et si à ce jour vous n’êtes pas semble-t-il impacté par la dirty electricity, faites un choix technique sur des filtres professionnels efficaces sur cette bande de fréquences ayant la capacité d’absorber des charges de courants importants dans le temps. La sécurité des personnes, de l’habitat et de la collectivité est une priorité en amont de l’électrosensibilité avérée (que je reconnais bien sûr ayant travaillé sur ce sujet montant).

Aussi, je privilégierai dans la mesure des possibilités l'installation d'un filtre série installé en dérivation entre le disjoncteur principal en aval du compteur Linky et le tableau électrique général.

Sinon, équipez-vous de filtres « anti dirty electricity » pour une réduction standard et basique de cette pollution globale, toutefois moins ciblée sur le CPL.

Quant au filtre Prostop 65, je ne dispose à ce jour d'aucun comparatif, sachant que la plupart des tests réalisés utilisent leurs propres protocoles de mesures dans des conditions qui leur sont propres et rendent encore plus difficiles les comparaisons.

Pour ma part j'ai pu tester trois autres filtres, à vide, sur faible charge et forte charge, vous disposez des résultats sur le lien : 

http://ergonomie-electromagnetique.fr/2019/04/linky-mesures-professionnelles-en-situation-reelle-des-frequences-du-cpl-et-tests-de-filtres-hors-charges-et-en-charge.html

Je devais préciser ceci.

Bonnes recherches

JP Auvolat le 27/08/19

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alexis 16/10/2020 23:11

Merci Jean-Paul.
Professionnel des ondes également, ingénieur en acoustique, avec une formation en électronique de base, je trouve que tes articles sont très bien faits, et éclairants. J'apprécie aussi ta vision "large-bande" de la problématique de la sensibilité, ce que moi j'appelle le cumul des ondes (merci Professeur Belpomme).
Le Linky est pire que la Dirty electricity. C'est une énergie "dégueulasse" qui attaque le biotope des quartiers, donc ça va loin.
Merci pour ta rigueur et les jolies images pédagogiques que tu utilises.
Bonne continuation.
Alexis Le Moal